Articles

La Fleur de Vie est une figure géométrique composée d’une juxtaposition de 19 cercles égaux, reliés centre-à-centre.

Le Symbole de la Fleur de Vie est considéré comme sacré à travers de nombreuses traditions de par le monde.

Elle peut être utilisée dans notre quotidien pour protéger, harmoniser, régénérer, …

La Fleur de Vie a également été trouvée dans plusieurs endroits de la planète tels que l’Egypte, la Turquie, la Grèce, l’Irlande, l’Angleterre, Israël, au Mont Sinaï, en Inde, en Espagne et dans de nombreux temples au Japon et en Chine … Ceci à toutes les époques et dans toutes les cultures qui, selon les archéologues, n’avaient aucun contact direct. La Fleur de Vie a été étudiée et utilisée également par Léonard de Vinci et Platon.

Ces formes ont été analysées et ont révélé contenir les figures d’entre autres :

  • graine de vie
  • œuf de la vie (embryon)
  • plan de l’univers
  • solide de Platon (cube)
  • arbre de vie
  • couleurs primaires
  • ton et demi-ton (musique)
  • formules mathématiques
  • base de la structure ADN
  • les proportions du corps humain
  • la dimension et l’emplacement des étoiles, des planètes et des lunes

Il est troublant de constater que ce symbole se retrouve aux 4 coins de la planète et à toutes les époques… Le message contenu dans la fleur de la Vie est si important et pourtant occulté pendant des millénaires, même si chacun pouvait en découvrir la représentation ici ou là, dans une sculpture, une gravure ou un motif décoratif.

La fleur de Vie est comme son nom l’indique au bénéfice de la Vie. D’une énergie symbolique universelle surpuissante apportant protection, douceur et harmonie pour celles et ceux qui la porte ou la regarde. Elle est au service de la paix, de la liberté … Et bien évidemment aussi, de la réussite autant matérielle que spirituelle !

Au niveau symbolique, elle représente :

  • la connexion de toutes manifestations de la vie et de l’esprit
  • l’absence de vide, nous sommes tous reliés
  • reconnexion avec une dimension sacrée, originelle
  • favorise la communication avec le supra mental
  • active la guérison des blessures de l’âme
  • favorise la synchronicité, la visualisation, l’intuition

UTILISATION

  • Symbole de la fleur de vie peut être imprimé (un fichier pdf à imprimer se trouve ici FLEUR DE VIE)
  • Ne pas mettre dans la chambre à coucher, son effet dynamisant pourrait vous empêcher de dormir
  • Elle régénère, rééquilibre, harmonise, dynamise, protège et diminue les effets nocifs des ondes
  • Lieu de vie : harmonisation vibratoire, protection du lieu
  • AlimentsProduits de soin : Conservation, régénération, protection. Fleur à placer sous vos bouteilles, dans le placard, dans le frigo ou près de vos flacons d’huiles essentielles et végétales
  • Jardinage : Poser près des plantes en souffrance

Voici un exemple de traditions ancestrales méconnues qui je trouve vaut la peine d’être utilisée.

La théorie des intelligences multiples  élaborée par Howard Gardner…

Nous sommes tous intelligents et la théorie des intelligences multiples classifie 8 types d’intelligence que je vous détaillerai ci-après. En annexe, un petit test dans un fichier excel qui vous permettra d’identifier quels sont les intelligences les plus marquées de votre personnalité.

Le but de cet article est d’apprendre à mieux se connaître afin d’évoluer, afin d’exploiter nos talents, … et à mieux connaître nos proches.
Je trouve important de réaliser que nous sommes tous différents, avec des capacités et des talents variés. L’intelligence ne se mesure pas uniquement par nos diplômes, notre mémoire. L’intelligence musicale, l’intelligence du corps, toutes les intelligences sont à prendre en compte même si notre société nous a habitué à se focaliser sur les mathématiques par exemple. Lorsque nous sommes confrontés aux problèmes de nos enfants face à la scolarité actuelle, ce genre de test peut vraiment aider à mieux les comprendre, mieux les guider et surtout arrêter de les juger par rapport aux diktats de notre société.
Vous trouverez sur Internet des explications détaillées sur chaque type d’intelligence, je joins ici un résumé.
Naturaliste Capacité à observer, reconnaître et classifier la nature
L’intelligence naturaliste permet à l’individu de classifier, de discriminer, de reconnaître et d’utiliser ses connaissances sur l’environnement naturel, sur les animaux, sur les végétaux ou sur les minéraux. Souvent les personnes chez lesquelles cette forme d’intelligence est bien développée aiment posséder un cahier de notes d’observations ou garder leurs observations en mémoire; elles aiment prendre soin d’animaux, cultiver un jardin et sont en faveur de l’établissement de parcs dans leur ville.
Métiers : biologistes, botanistes, archéologues, écologistes, océanographes, zoologistes, fermiers, explorateurs, chasseurs, pêcheurs,  cuisinier, …
Élève : est un observateur. Il perçoit les détails, les nuances.  Il est sensible aux sons et aux caractéristiques de son environnement. Il aime la nature.
Visuo-spatiale Capacité à percevoir et se représenter le monde
L’intelligence visuo-spatiale permet à l’individu de se faire une représentation spatiale du monde dans son esprit.  Elle donne la possibilité de créer des œuvres d’art et artisanales, d’agencer harmonieusement des vêtements, des meubles, des objets, de penser en images.
Métiers : géographe, peintre, dessinateur de mode, architecte, photographe, styliste, cameraman, pilote, dentiste, …
Élève : sensible aux représentations visuelles. Il transforme facilement les apprentissages en images mentales. Il comprend et mémorise mieux en visualisant les objets, les graphiques et les images.  Son imagination est importante et utile.
Musicale Capacité à reconnaître, interpréter et créer des musiques, rythmes, …
L’intelligence musicale est la capacité de penser en rythme et en mélodie, de reconnaître des modèles musicaux, de les mémoriser, de les interpréter, d’en créer, d’être sensible à la musicalité des mots et des phrases.
Métiers : tout métier se rapportant à la musique, compositeur, musicien, poète, danseur, ingénieur du son, …
Élève : sensible aux mélodies et aux rythmes.  Il aime et comprend la musique. Elle le relaxe. Il peut utiliser le rythme pour apprendre.
Kinestésique Capacité à utiliser son corps, à s’exprimer physiquement
L’intelligence kinesthésique est la capacité d’utiliser son corps ou une partie de son corps pour communiquer ou s’exprimer dans la vie quotidienne ou dans un contexte artistique, pour réaliser des tâches faisant appel à la motricité fine, pour apprendre en manipulant des objets, pour faire des exercices physiques ou pratiquer des sports.
Métiers : Athlètes, Menuisiers, Chirurgiens, Comédiens, Artisans, Pompiers, …
Élève : s’épanouit dans toutes les activités sportives et théâtrales. Il apprend mieux quand il peut utiliser son corps, manipuler et toucher les objets.  Il s’exprime beaucoup avec ses mains.
Intra personnelle Capacité à se connaître, à s’introspecter, à être intuitif
L’intelligence intra-personnelle est l’aptitude à faire de l’introspection, c’est-à-dire à revenir à l’intérieur de soi, à identifier ses sentiments, à analyser ses pensées, ses comportements et ses émotions. Cette forme d’intelligence permet de se comprendre soi-même, de voir ce qu’on  est capable de faire, de constater ses limites et ses forces, d’identifier ses désirs, ses rêves et de comprendre ses réactions. C’est aussi la capacité d’aller chercher de l’aide en cas de besoin.
Métiers : Chercheurs, entrepreneurs, romanciers, sages, philosophes, mystiques, …
Élève  : est un être qui a besoin de réfléchir. Il perçoit bien ses émotions et ses besoins au niveau de l’apprentissage. Il se concentre facilement quand il est seul. Il n’aime pas être dérangé quand il est en posture réflexive.
Interpersonnelle Capacité à agir et réagir avec les autres, aider, collaborer, partager
L’intelligence interpersonnelle ou sociale permet à l’individu d’agir et de réagir avec les autres de façon correcte. Elle l’amène à constater les différences de caractère, de nature, de motifs d’action entre les individus.  Elle permet l’empathie, la coopération, la tolérance. Elle donne la possibilité de détecter les intentions de quelqu’un sans qu’elles ne soient  ouvertement avouées. Cette forme d’intelligence permet de résoudre des problèmes liés aux relations avec les autres; elle  permet de comprendre et de générer des solutions valables pour aider les autres.
Métiers : leaders, organisateurs, …
Élève :  sensible aux réactions et aux besoins de son entourage. Il préfère apprendre en coopérant avec les autres.  Il noue facilement des relations. Il est à l’écoute des idées des autres.
Linguistique Capacité à penser, saisir et exprimer des idées

L’intelligence  linguistique consiste à utiliser le langage pour comprendre les autres et pour exprimer ce que l’on pense. C’est l’intelligence des sonorités.
Métiers :  politicien, conférencier,  avocat, poète, écrivain, mais aussi les personnes qui ont à lire et à parler dans leur domaine respectif pour résoudre des problèmes, créer et  comprendre.
Elève : sensible à la forme de la communication et au sens des mots.  Il se concentre sur le langage oral et écrit. Il communique clairement. Sa mémoire est stimulée par des mots et des phrases bien construites.

Logico-Mathématique Capacité à raisonner, calculer, compter, résoudre des problèmes
L’intelligence logico-mathématique : c’est la capacité de logique, d’analyse, d’observation ainsi que celle de résoudre des problèmes. Ce type d’intelligence permet l’analyse des causes et conséquences d’un fait, l’émission d’hypothèses, la compréhension de phénomènes complexes, la manipulation des chiffres et l’exécution des opérations mathématiques.
Métiers: scientifique, informaticien, ingénieur, savant, comptable, médecin, mathématicien.
Elève : recherche des liens logiques entre des concepts et des idées. Il a besoin de formuler une hypothèse et de l’appuyer par des exemples. Il aime catégoriser et classifier.  Il utilise la déduction et l’abstraction.

Voici le test à effectuer : TEST INTELLIGENCE Fichier excel à télécharger

Petit clin d’œil sur l’intelligence…

Les graines de Chia ! Un super bon aliment ! Ce sont de petites graines grises originaires d’Amérique du Sud (Mexique ‘Aztèques’, Guatemala ‘Mayas’, …) qui possèdent de magnifiques vertus ! Après avoir lu cet article, vous vous en procurerez à coup sûr dans votre magasin Bio.

Voici quelques vertus de ces graines de chia :
Le Coeur : Ces graines permettent de lutter contre les maladies cardio-vasculaires car elle font chuter la pression artérielle, diminuent le taux de cholestérol dans le sang et permettent donc d’éviter d’obstruer les vaisseaux sanguins. Riches en oméga-3, en magnésium et en potassium qui parmi leurs nombreux bienfaits, contribuent à une meilleur santé cardio-vasculaire.
Le Transit: Ces graines, riches en fibres facilitent un bon transit, elles améliorent la digestion et permettent également de diminuer l’acidité dans l’estomac. Parfait pour les soucis de constipation.
Les Os et les Dents : Riches en calcium, elles renforcent les dents et les os.
La peau : Les protéines présentes dans les graines permettent à la peau de se régénérer (irritations cutanées, meilleure élasticité, …)
Poids : Bien que caloriques, elles ont un impact sur l’appétit car elles possèdent des vertus rassasiantes.
Sommeil : Ces graines sont riches en tryptophane, un acide aminé capable de produire la sérotonine et la mélatonine. Ces hormones permettent de se détendre, de réguler l’humeur et de mieux dormir.
Antioxydants : Un apport régulier permet de prévenir le vieillissement cellulaire et l’apparition de certains cancers vu que les antioxydants permettent de lutter contre les effets nocifs des radicaux libres et ainsi de prévenir de nombreuses maladies.
Cerveau : Grâce à nouveau à leur composition de 20% d’acides gras oméga-3, elles sont utiles au bon fonctionnement cérébral. Elle protègent les artères du cerveau et permet une meilleure communication entre les cellules. Favorisent donc la mémoire et la concentration.
Diabète: Les graines permettent une meilleure régulation des niveaux de glucose dans le sang en ralentissant la vitesse à laquelle les glucides sont digérés. Recommandées donc pour prévenir le diabète et pour les personnes atteintes du diabète.
Endurance: Elles sont source d’énergie et d’endurance. Elles permettent de mieux utiliser les protéines dans l’organisme et de rester en forme toute la journée…
Encore quelques avantages :
  • le rapport entre acides gras oméga 3 et oméga 6 (1 :3) est lui aussi très positif. Grâce à cette répartition, les acides gras oméga 3 ne sont pas bloqués et les deux acides gras peuvent remplir leurs fonctions de manière optimale
  • Riches en vitamines E et B1
  • Ne contient pas de gluten
  • Riches en potassium et en fer
Valeurs nutritionnelles pour 100 grammes de graines de Chia (1 cuillère à soupe = ± 25 grammes) :
Glucides 2,3 g
Fibres 32 g
Lipides 32 g
Protéines 21 g

Minéraux vitamines et acides gras

Calcium 606 mg
Magnésium 306 mg
Vitamine E 0,32 mg
Vitamine B1 0,67 mg

COMMENT LES UTILISER ?

  • Quantité quotidienne entre 15 et 25g (1 càs). Ne pas dépasser la dose afin d’éviter des maux de ventre dû à ses pouvoirs laxatifs.
  • Eviter de les cuire pour garder le maximum de leurs propriétés
  • Précautions : pour les personnes qui prennent des médicaments pour diminuer leur pression artérielle, pour les personnes consommant des anti-coagulants, et pour les personnes à risque du cancer de la prostate : éviter de consommer des graines de chia
  • Toujours les laisser 1/2 heure grossir dans du liquide (eau, lait végétal, lait de coco, …) avant consommation. Elles se transformeront en gel que vous pourrez rajouter dans un jus, un yoghourt, … N’a quasiment pas de goût.

RECETTES

Le pudding :

Pudding de graines de chia

 

Mélanger dans 400 g de lait de coco tiède, 4 cuillères à soupe de graines de chia, 1 cac de miel et 1 pincée de sel. Bien mélanger. Verser dans des coupes et laisser reposer au moins 3 heures au réfrigérateur à couvert. C’est bon et c’est beau en plus !

Facultatif . Rajouter, des fruits, une compote au dessus du pudding…

Variantes : remplacer le lait de coco par du lait d’amande, du lait de soja, …

Voici quelques liens vers des recettes plus élaborées :

Pudding de graines de chia protéiné au chocolat

Salade d’avocats / Chia

Truffes au chocolat

Limonade aux graines de chia

3 recettes de petit déjeuner aux graines de chia

Vous trouverez une tonne de conseils et de recettes sur le net, youtube, etc…

Faites vous du bien !

Voici un produit que j’ai testé avec succès ! Il sent bon, nourrit le bois sans l’encrasser, nettoie, désinfecte, éloigne les insectes, respecte notre terre et ne coûte presque rien.

Voici la recette :

Dans un vaporisateur, verser :

  • 1 verre d’eau
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre blanc
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 10 à 15 gouttes d’huile essentielle de citronnelle (ou autre de votre choix)

Bien mélanger avant l’emploi et entre chaque utilisation !

Bon ménage 🙂

 

Les neurotransmetteurs, les hormones du bonheur… Une petite explication et des astuces pour avoir sa dose quotidienne 🙂

Neurotransmetteurs ?

DOPAMINE : Hormone de bien-être que l’on active grâce au plaisir de la RÉUSSITE

Relever un défi, réussir un challenge, …

OCYTOCINE : Hormone de bien-être que l’on active grâce au plaisir de l’ATTACHEMENT

Acheter un cadeau pour un proche, agir pour le plaisir d’un être auquel on est attaché  nous procurera énormément de plaisir

SÉROTONINE : Hormone de bien-être que l’on active grâce au plaisir de la FIERTÉ

Etre fier de soi, ressentir le sentiment que l’on n’a pas perdu son temps

ANDORPHINE : Endort la douleur, hormone de bien-être que l’on active après un exercice SPORTIF

Le seul état qui actionne toutes les hormones de bien-être est l’état amoureux ! Voilà pourquoi c’est tellement fort, que l’on se sent tellement bien, super créatif. J’ai pu expérimenter l’augmentation de la mémoire, de l’intelligence, j’ai appris à me débrouiller en espagnol en quelques mois, mon amoureux ne parlait pas un mot de français… cela me donnait des ailes…

Bon, facile à dire… mais on  ne tombe pas amoureux tous les jours… comment faire pour actionner ces hormones qui rendent heureux…

Retenez ces 3 mots : Beau | Bien | Bon

BEAU : Savoir s’émerveiller avec ces 5 sens. S’émerveiller devant la beauté d’un paysage (oh que c’est beau !), s’émerveiller à l’odeur d’un parfum, s’émerveiller devant la douceur du poil d’un chat, s’émerveiller en goûtant un délicieux breuvage, … Cet émerveillement active la DOPAMINE

BIEN : S’appliquer et s’impliquer à faire quelque chose. Fier : Yes, je l’ai fait ! De toutes petites choses sont suffisantes pour activer la SÉROTONINE.  Bien mettre son vernis à ongles, nettoyer sa voiture, des petits gestes du quotidien que l’on a ‘bien‘ accomplis…

BON : Se tourner vers les autres augmente le bien-être, active l’OCYTOCINE. Il y a mille manières de se tourner vers les autres, rendre service, faire plaisir, partager, … Mmmh que c’est bon de sentir ce sentiment que l’on va faire plaisir à un être que l’on aime…

Essayez d’intégrer ces 3 états et de les activer dans votre quotidien le plus souvent possible… Vous serez de plus en plus heureux !

Don’t worry… Be Happy

 

Un constat : l’humain a souvent tendance à parler de ce qui va mal plutôt que de ce qui va bien. Les journaux parlés, les discussions entre proches, … Lorsque l’on sait qu’une émotion négative a beaucoup plus de poids qu’une émotion positive, en prendre conscience peut permettre de renverser la vapeur.

Essayons de travailler quotidiennement sur notre bonheur en transformant notre fonctionnement via 2 axes, se donner plus de plaisir et donner du sens à nos actes.

Différentes études ont démontrées que la qualité de notre bien-être dépendait à 50% de nos gênes (à cela on ne peut rien changer), 10% seulement de notre environnement (càd notre lieu de vie, notre confort, notre santé, notre milieu familial, notre aisance financière, etc…) et 40% à notre regard sur notre vie, notre paire de lunettes. Voir le verre à moitié vide ou à moitié plein… C’est avec la connaissance de soi, le travail sur soi, le développement personnel, la reconnexion à son corps, à son cœur que l’on peut augmenter ce paramètre. 40% c’est énorme ! Ce 40% sous-entend que le bonheur se joue au quotidien dans nos pensées, nos actions et non pas dans le résultat d’une recherche effrénée du bonheur.

 

Savoir que les périodes de crises, de souffrance, d’épreuves sont toujours là pour nous faire évoluer. Ne pas les nier donc et même si cela vous déroute, vous poser la question, mais pourquoi je vis cela ?, qu’est ce que j’apprends avec cette expérience ?, en quoi cela me touche ?.

Bien sûr, toujours analyser ce que votre corps ressent par rapport à cette situation compliquée. Considérer cela comme une alarme, ok qu’est ce qui se passe ? Est ce une peur ? Est ce que cela vient de moi ? Est-ce que cela vient de l’environnement ? Puis-je y changer qq chose ? Les sensations du corps ramènent à l’instant présent, le seul moment qui existe vraiment.

Savoir s’écarter des personnes nuisibles, savoir dissocier des pensées négatives, des suppositions à des faits ? Toujours relativiser face au moment présent ! Essayer de trouver ce que cette situation pénible nous apporte de positif car il y a toujours 2 faces à une pièce, si il y a ombre, il y a lumière !

 En cas de crise, stress :

  1. Bougez votre corps (exercices physiques)
  2. Relaxation (pour se reconnecter à l’essentiel, calmer les pensées négatives, revenir au moment présent)
  3. Voir ce qui a déjà été accompli
    Imaginez un escalier, vous vous trouvez au milieu, votre objectif est tout en haut, vous êtes découragé de voir tout ce chemin encore à parcourir… et si vous preniez la peine de jeter un coup d’œil à tout ce chemin déjà parcouru. On oublie souvent d’où on vient, toutes les épreuves que l’on a déjà surmontées, tout ce qu’on a déjà réalisé !
    Vous vivez une situation pénible, ou vous n’avez pas atteint ce que vous espériez, mais observez ce que vous avez déjà…

 

Un exercice que l’on devrait appliquer avec ses enfants ou en classe pour nous habituer à vivre positif est de poser la questions suivante quotidiennement : Raconte moi ce qui s’est passé de chouette aujourd’hui ?

Autre petite astuce : ne vous laissez pas décourager par les critiques et entourez vous de personnes bienveillantes ! C’est super important et cela change la vie !

Augmenter notre potentiel

Travailler avec vos forces

  • Lister toutes vos qualités, tous vos points forts, … – si vous avez tendance à vous sous estimer, chercher bien et demander à votre entourage, vous serez étonnez !
  • Lister les choses pour lesquelles vous êtes fiers
  • Lister les choses pour lesquelles vous avez de l’espoir

Exercice pratique :

  1. Dessiner une flèche qui part de 0 et arrive à 100%.
  2. Ecrivez en dessous des 100%, les différents points que vous devriez atteindre pour réaliser cet objectif (par ex un projet professionnel, un but relationnel ou tout simplement le bonheur).
  3. Prenez un peu de recul et mettez une croix à l’endroit où vous vous positionnez actuellement et lister ce qui est déjà fait sous cette croix
  4. Evaluez les différents paliers qui vous restent à franchir pour atteindre les 100% et ne soyons pas perfectionniste, 80% c’est déjà super !

 

3 clefs pour être bien :

  1. Prendre soin de soi avec bienveillance comme on le ferait avec son propre enfant
  2. Accepter sa vulnérabilité comme une force pour évoluer
  3. S’aligner sur ce qui fait du sens pour nous et se donner le droit

Sachez que penser positif, sourire, voir le verre à moitié rempli plutôt qu’à moitié vide, … permet à notre taux vibratoire de monter. Nous dégagerons donc une bonne énergie, cette énergie se dégagera de nous comme un rayonnement… et nous attirerons les situations, les personnes positives…

La procrastination est réellement un frein à l’évolution, on remet à demain, on fuit, on évite et on se sent mal… Ce comportement est souvent mal compris, mal jugé, ce n’est pas par flemme ou par fainéantise que l’on remet à plus tard, c’est par manque de confiance en soi. C’est par peur d’échouer, peur du regard des autres, besoin que ce soit parfait… donc on préfère ne pas faire… C’est un cercle vicieux…

Il est évident que je ne parle pas de remettre une tâche à demain une fois de temps en temps mais de la procrastination chronique qui consiste à repousser le moment de se mettre à une tâche, souvent jusqu’à son non accomplissement, avec un étouffant sentiment de culpabilité et de mal être.

Mais cette mauvaise habitude de reporter au lendemain conduit vers l’échec. Le problème, c’est qu’à force de se trouver des excuses et de remettre à plus tard, on finit par ne rien faire et sur le long terme, on perd sa confiance en soi. Souvent, on reporte au lendemain quand on est trop perfectionniste ou quand on a un tempérament impatient (on veut tout tout de suite et on se décourage trop vite).

Pour sortir de ce cercle vicieux, il n’y a qu’un remède, l’action et la persévérance… Pas évident pour un procrastinateur mais pas d’autre choix si il désire reprendre sa vie en main. Je pense qu’après avoir pris conscience des véritables raisons de ce comportement, un déclic pourra se déclencher pour rebooster Monsieur Plustard !

Sénèque disait : “En suivant le chemin qui s’appelle plus tard, nous arrivons sur la place qui s’appelle ‘Jamais’ !

Il s’avère qu’il y a beaucoup plus de personnes qui se disent procrastinateurs aujourd’hui qu’il y a 50 ans et la faute incomberait aux multiples ‘objets’ distrayants qui nous entourent : GSM, console de jeu, Télévision, …

Peut-être aussi, la mauvaise habitude d’avoir toujours quelqu’un pour les ‘sauver‘ in extremis. Les procrastinateurs comptent un peu trop sur les autres qui feront à leur place… Je pense que nous, parents, avons également une responsabilité dans ce comportement assez courant chez nos jeunes ados. Ce n’est pas toujours facile à accepter mais à force de se couper en quatre pour ‘sauver‘ nos enfants, pour trouver des solutions, pour les protéger, nous les empêchons de vivre leurs expériences qui leur permettrait d’apprendre de leurs échecs

Allez mes amis procrastinateurs ! Levez-vous et marchez ! dansez même ! Osez ! Lancez-vous ! Rien n’est grave, si c’est raté, on recommence et on apprend ! Rien n’est parfait et c’est très bien comme cela ! Arrêtez de foutre votre vie en l’air !

 

 

Tout ce que nous entendons n’est pas vrai. Nous le savons et nous devons donc nous habituer à l’incertitude que cela génère.

Nous sommes conscients que derrière les mots gentils, se cachent des intérêts sombres ou des manipulations sagaces.

D’autre part, nous savons qu’il n’est pas bon de confondre la vérité avec l’opinion de la majorité.

Ma vérité ne sera pas la même que la tienne, car je vois le monde à travers mon expérience personnelle, mes émotions et mes biais.

Notre mental a besoin de confirmer ses croyances, il va donc préférer suivre des idées bien ancrées qu’une idée nouvelle par exemple, des idées plus conventionnelles, plus “normales”. Suivre comme un mouton, répéter ce qu’il entend, ne pas se différencier. Au niveau émotionnel, nous avons tendance à supposer l’intention de l’autre, à nous faire des films, et il est intéressant de prendre un peu de recul pour voir sur quel bouton ‘l’autre’ a pousser, ce que cela a activer chez nous, et se poser la question : ce que je lui reproche est-ce que lui ne pourrait pas aussi me le reprocher ? et Est-ce que je ne me le reproche pas à moi-même ? Plus nous ferons cet exercice, plus nous prendrons conscience de la puissance des pensées et du pouvoir que nous avons pour ne plus les laisser nous ‘bouffer’. Sachez que sur le plan physique, ces pensées sont aussi destructrices : “chaque cellule de notre corps est à l’écoute de nos pensées” donc la nature de nos pensées façonne notre santé ! Terminons cette parenthèse par : Pensons positif !

Solomon Asch a été un grand psychologue qui, à travers ses expériences sociales, nous a démontré qu’en général, nous nous laissons influencer par l’opinion de la majorité même si elle est erronée et nous le faisons par simple conformisme.

Même si la vérité est minoritaire, c’est quand même la vérité…

Notre esprit est rempli de préjugés, de peurs et d’attitudes limitantes, que nous mélangeons avec le brouhaha extérieur que nous amène la vie moderne.

LIRE l’article de NosPensées.fr 

Une jolie histoire que j’essaye d’appliquer dans ma vie courante… Tellement plus léger…

J’aime écrire… c’est libérateur… c’est intuitif… le coeur parle mieux par écrit… écrire brise les barrières… écrire me fait du bien… j’aime écrire…

Ecrire nous permet d’étendre les capacités de notre cerveau car une idée écrite libère de la place pour d’autres idées. Notre cerveau ne peut pas tout retenir. De plus, souvent en écrivant, d’autres idées surgissent, on ne sait d’où… c’est captivant ! Plus on écrit, plus les idées surviennent, plus des connexions se créent. C’est magique.

Une idée qui reste dans notre tête ne verra jamais le jour si on ne la retranscrit pas. Ecrire s’imprime sans doute dans une autre partie du cerveau. C’est une manière de moins oublier, de concrétiser. C’est pour cela que faire des to do list est si précieux.

Ecrire sur ce que tu ressens, tenir un journal intime apporte énormément à ton développement personnel. Déjà tu peux te relire et apprécier l’évolution et à nouveau en écrivant, des évidences surviennent, tu comprends mieux, tu apprends sur toi même. Cela permet aussi de se vider, de mettre des mots sur ses sentiments, d’y voir plus clair, de s’alléger aussi. On ruminera moins. L’écriture est vraiment thérapeutique.

Souvent des idées surviennent à propos d’un projet, d’un sujet que l’on voudrait aborder avec un proche, de quelque chose à se procurer, bref si nous n’avons pas l’occasion de l’écrire, il y a beaucoup de chance de le perde de vue. Faire des listes même sur son téléphone est vraiment utile.

C’est aussi tellement agréable de barrer tout ce qui a été fait. Je pense qu’en l’écrivant, le cerveau l’enregistre et nous poussera plus à l’effectuer que si on le garde juste à l’esprit.

Certains disent qu’un projet passe toujours par l’étape ‘papier‘, même par un dessin, un schéma, quelques notes avant de passer à l’étape ‘ordinateur’. C’est comme si le papier libérait notre créativité. Nos 5 sens sont plus sollicités par l’écriture, par le dessin sur du papier que sur le clavier d’un ordinateur.

Je constate aussi que lorsque  nous pensons, nous pouvons être court-circuiter par notre mental qui nous fait perdre le fil ou nous sabote par une autre idée par exemple. Par contre, lorsque  nous écrivons, nous sommes plus concentrés sur l’idée. C’est comme parler tout haut ! Nous ne pouvons parler à plusieurs voix par contre tout bas, nous pouvons facilement perdre le fil. Il peut être utile d’être conscient de cela car si vous désirez vraiment intégrer de nouvelles habitudes par exemple, exprimez les par écrit ou tout haut ! Y penser ne suffira pas pour les graver dans votre inconscient…

Et puis je ne sais pas si c’est une question de génération, mais je trouve qu’une lettre manuscrite a tellement plus de valeur qu’un mail, un sms… Imaginez de recevoir une lettre d’amour écrite par la main d’un être aimé… C’est bien plus fort, non ?

Pour rien au monde je me priverais de l’ordinateur, c’est super pratique mais je trouve dommage que les progrès remplacent les anciennes ‘techniques’ alors qu’elles se complètent. Prenons le meilleur de chaque procédé.

Les pensées, les paroles s’envolent…. les écrits restent… Ce n’est pas nouveau !

N’hésitez pas à m’écrire…