La simplicité volontaire ou sobriété heureuse est un mode de vie consistant à réduire volontairement sa consommation, ainsi que les impacts de cette dernière, en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs définies comme « essentielles ».  Wikipedia

Trop c’est trop :

Trop de déchets, trop de biens matériels, trop de choses à faire, trop de stress, trop de distractions, trop manger, …

Nous avons tous pris conscience du déséquilibre écologique que nous avons créé en surconsommant, la terre s’épuise par notre hyper consommation d’eau, de pétrole, d’alimentation, de viande, de bois, … et tout ce que cela implique sur la bio-diversité, sur la santé de notre planète. N’oublions jamais que nous ne pourrons pas vivre sans la terre mais la terre renaîtra de ses cendres, elle n’a pas besoin de nous ! Les humains ont utilisé la terre comme si elle leur appartenait, sans aucun respect, en l’exploitant au maximum et on peut constater aujourd’hui le résultat de nos comportements “toujours plus” “jamais assez“…

Ce comportement se lit aussi dans notre vie quotidienne : des agendas surbookés, des placards qui débordent, des maisons surchargées, trop de relations ‘superficielles’, … et cela nous éloigne de nos vraies valeurs, de notre essence.

Le minimalisme nous pousse à nous consacrer à l’essentiel dans tous les domaines. A ce qui a du sens, qui nous correspond vraiment : la bienveillance, le calme, l’amour, la créativité, la paix, le silence, la joie, l’authenticité, …

Comment s’écouter dans tout ce brouhaha, comme voir l’important quand il y a tant de ‘choses’ inutiles, comment communiquer avec le cœur quand on ne prend plus le temps pour être disponible.

La simplicité volontaire nous donne l’énergie et la motivation nécessaires pour nous rapprocher de nos rêves, de ce que nous désirons vraiment. Etre en harmonie avec soi et avec les autres en fonction de nos choix, de nos valeurs, de nos besoins et envies. Moins se perdre dans le superflu, nous autorise à mieux nous connaître, à mieux nous accepter tel que nous sommes, nous contenter de ce que nous avons sans toujours vouloir plus en prenant conscience que ce n’est pas un besoin, c’est juste une pulsion, une habitude. Que nous devons privilégier la qualité à la quantité dans tous les domaines.

Notre société nous pousse à croire via la pub, entre autres,  qu’acheter, posséder rend heureux… mais c’est tellement faux. Ce sont de fausses croyances. Vous êtes satisfait quelques heures, quelques jours de votre nouvel achat et puis… il en faudra un autre. C’est une dépendance. Dites moi, combien de fois avez vous acheté des produits en solde en pensant faire une bonne affaire ? La meilleure affaire aurait été de ne rien acheter !

Se débarrasser également de nos peurs, le peur de manquer, la peur de regretter, la peur de faire de la peine, de blesser lorsque l’on refuse une invitation par exemple.

Voici quelques pistes pratique pour agir concrètement :

  • Remplacer au lieu d’ajouter
  • Acheter en conscience (attendre 24h avant d’acheter et se demander si c’est vraiment utile)
  • Se débarrasser chaque jour de minimum un objet inutile dans la maison
  • Accepter un nombre défini de sorties par semaine
  • Revoir à la baisse les activités extérieures des enfants
  • Décoration minimale : voir Article FengShui | = se débarrasser des bibelots qui prennent la poussière, éviter la multiplication des couleurs, trier vos livres (les romans vous ne les relirez jamais), …
  • Rangement Cuisine : Trier vos placards | jeter toute l’alimentation périmée | donner les appareils ménagers inutiles, en double exemplaire | libérer votre table de travail avec l’essentiel | donner tous les excédents de vaisselle | …
  • Apprendre à dire non
  • Alléger les agendas
  • Décider des 3 activités les + importantes de la journée et s’y consacrer et si il reste du temps, …
  • Trier sa garde-robe et ne garder que ce que l’on porte et donner tous les vêtements plus portés depuis un an
  • Réseaux sociaux : privilégier les personnalités inspirantes plutôt que les ‘faux’ amis qui vous étalent tout ce qu’ils consomment (repas, nouvelle paire de chaussures, vacances, soirées, …) | apprendre à se déconnecter petit à petit | gagner du temps en ne partageant pas vos faits et gestes |
  • Choisir des produits durables et éthiques
  • Privilégier le local
  • Apprendre à vivre plus lentement, plus profondément, plus calmement, plus authentiquement
  • Savoir se faire plaisir mais en conscience
  • Privilégier du temps pour les proches, les ‘vrais’ amis
  • Privilégier du temps pour Soi
  • Se promener dans la nature et s’y reconnecter
  • Prendre la voiture que lorsque c’est nécessaire et privilégier la marche ou les transports en commun
  • Diminuer vos déchets (acheter en vrac, lingettes réutilisables, réutiliser vos contenants, produits rechargeables, réparer vos objets cassés, imprimer recto/verso, utiliser le verso blanc pour vos listes, composter, cultiver, cuisiner, …) Site 0 déchet
  • Garder l’essentiel, se débarrasser du reste
  • Cuisiner sain mais simple
  • Chaque jour prenez 5 minutes pour ne rien faire

Lancez-vous à votre rythme, pièce par pièce, … vous verrez que se séparer de matériel est difficile au début car des pensées comme : on  ne sait jamais | c’est un cadeau ! | cela fait si longtemps que je l’ai | … se transformeront instantanément par une sensation de bien être, home sweet home, l’esprit libre, … less is more.

On réapprend à apprécier ce que l’on a et ce qui vous aidera énormément en ce sens est la gratitude que vous éprouverez par rapport à ce que vous possédez déjà ! Un autre article sera consacré à la gratitude tout prochainement car c’est une autre clef pour améliorer son bonheur !

Rappelez vous Baloo dans le Livre de la Jungle :

Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Il faut se satisfaire du nécessaire

Et tu verras qu’ tout est résolu
Lorsque l’on se passe
Des choses superflues
Alors tu ne t’en fais plus.
Il en faut vraiment peu, très peu, pour être heureux…

Et voici pour conclure un extrait de la symphonie de William Henry Channing  (Ecrivain, philosophe américain du 19e s) :

Vivre et se contenter de peu;
Rechercher l’élégance plutôt que le luxe;
et le raffinement plutôt que la mode;
être digne plutôt que connu;
et être prospère plutôt que riche:
Ecouter les étoiles et les oiseaux;
les enfants et les sages
avec le cœur ouvert;
Etudier beaucoup;
Penser posément;
Agir avec honnêteté;
Parler gentiment;
Attendre les occasions;
ne jamais se presser;
En un mot : laisser le spirituel;
spontané et inconscient,
grandir à travers le commun –
Telle est ma symphonie

Sources : Minimalisme de Judith Crillen

Autres lectures sur le sujet

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.