Ces paroles volées à Patrick Burensteinas, alchimiste, m’ont interpellés car correspondent bien à l’ADN d’ Adit-i. C’est tellement réjouissant de capter des mots qui dansent avec une musique différente mais qui expriment un ressenti que vous vivez également. Je me comprends…

Un article un peu spécial par sa forme et son contenu…

Vous pourrez l’écouter ou l’entendre… le lire ou l’oublier…

Patrick Burensteinas est un alchimiste du 21e siècle ; conférencier, auteur, physicien de formation, il ne change pas le plomb en or mais recherche le chemin de la transformation de la Matière en Lumière en vertu du Grand Equilibre.

Je ne m’aventurerai pas sur cette route et si cela vous parle, suivez le guide des moteurs de recherches.

Je vous partage ici quelques paroles volées qui m’ont touchées, parfois bousculées, amusées, … Pour le plaisir des mots… qui prennent sens…

Voici ce texte enregistré dont vous trouverez la retranscription sous l’audio.

 

Tout est vocabulaire, tout se trouve dans les mots, pourquoi aller chercher ailleurs ce qui se trouve en nous.

Jongler avec les mots et en faire un air, l’air de rien, cela construit une chanson

Essayez d’écouter ce texte sans trop analyser, réfléchir, mentaliser, … Laissez vous glisser… Lâcher…

On peut passer par plusieurs étapes, la fascination des jeux de mots, la profondeur du sens, la déstabilisation entre le jeu et le sens… A vous de jouer, …

Propos détournés à  Patrick Burensteinas

Il existe 2 manières d’améliorer la vie :

  1. Améliorer son incarcération, on reste dans sa cellule en peaufinant son petit confort matériel
  2. Sortir de la prison, sortir de son enfermement pour découvrir ce qu’il y a dehors

Etre en quête du bonheur ? La réponse est dans le mot c’est être à la bonne heure, donc c’est maintenant

car quand on fait un cadeau à qqn c’est toujours un présent. C’est donc la quête du moment présent ! Maintenant. Il n’y a que ce moment là qui compte réellement, ce que je vis maintenant, le moment présent.

Le bien-être… Il s’explique par lui -même… on ne dit pas le bien avoir ou le bien faire. Pour être  heureux il faut bien être, être soi et jouir de chaque instant, de chaque moment présent

Contempler est être dans le moment présent. Contempler c’est ouvrir le temple sans rien attendre. Je ne fais rien et je n’attends rien. Lâcher prise et les choses viendront toute seule. Pour laisser les choses venir à nous, arrêtons de Faire. Oui, c’est tout le contraire de ce que notre société nous enseigne. Faire, agir, courir sans cesse nous empêche de nous écouter. Nous capterons des signes que si j’arrête de courir, que si je prends le temps de regarder, je ne peux entendre que dans le silence.

Les signes ne sont pas des solutions, ils nous indiquent le chemin, bon ou mauvais car l’erreur est humaine et nous permet d’apprendre par contre persévérer dans l’erreur est destructeur.

Percez et vous verrez…

Etre authentique, c’est être transparent, ne plus se préoccuper de ce que pense les autres, de traverser les apparences et de n’avoir besoin de personne

L’alchimiste change du plomb en or. Il faut retirer 7 voiles au plomb, le 1er voile recouvre l’étain, le second, le fer, … et le 6ème l’or qui est un métal précieux, près des cieux

Si on cherche une voie qu’on sait, on trouvera ce que l’on sait. Je dois suivre une voie sans savoir ce que je vais trouver, sinon je ne peux trouver que ce que je sais.

C’est la même chose que ne croire que ce que l’on voit… On ne peut voir que ce que l’on croit… Soyons ouvert, lâchons notre mental réducteur.

Dans notre société que je décris comme une prison, il y a 3 sortes de personnes. Les premiers décrivent la prison, d’autres l’améliorent mais le génie est d’en sortir !

Inspirons nous des langages des oiseaux

On apparaît en naissant

On disparaît en mourant

On ne fait que paraître

La clé est ON est quand ?

Il faut donc disparaître, se volatiliser comme la langue des oiseaux, la langue des volatiles…

Nous vivons dans une époque dite de communication… et nous n’avons jamais si peu communiqué, …

Nous avons notre tête dans nos cellulaires, avec un nom pareil, normal que cela nous enferme

Les écrans avec plein de chaînes nous enferment et détruit notre essence, nos 5 sens

Sortons nos enfants dans la nature et ce ne sera plus du 3D mais du 4D

L’émerveillement de retrouver son âme d’enfant

Usons de bienveillance cela nous permettra de bien voir

Lorsqu’il pleut… au lieu de m’en plaindre, je perçois les gouttes dans une flaque qui se reflètent par un rayon de soleil et je dis wouah !!!

Une autre méthode serait peut être de faire le choix entre laisser parler nos émotions, l’agitation ou le choix de laisser passer l’amour.

Les émotions sont dans l’agitation

L’amour est dans l’immobilité

Le bonheur est immobile

Le plaisir est dans le mouvement

Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas prendre du plaisir

Mais prendre conscience que le bonheur c’est être en dehors du temps, de l’espace et de la matière, être suspendu…

C’est quand on perd la notion du temps que nous sommes dans l’intensité du moment présent

La bonté est un acte spontané de tous les jours

Une bonne action préméditée signifie : je fais une bonne action pour un retour

Si on se connait, on se comprend, si on se comprend on s’aime et on a pas envie de s’entre tuer. Par exemple la meilleure arme des terroristes n’est pas la bombe mais le fait que leurs actions et leur politique est de mettre les gens dans des cases différentes avec le mot d’ordre de ne pas communiquer comme cela ils ne se connaîtront pas, ne se comprendront pas et ne s’aimeront pas, …

Dans l’immobilité, on peut voir

Dans le silence, on peut entendre

Nous avons 1 bouche et 2 oreilles car nous devons écouter 2x plus qu’on ne parle

Là dessus, je me tais….

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.