Pour une fois, un article 100% Adit-i. Il n’engage que moi.

Nos émotions existent parce qu’elles sont nécessaires ! Ce sont des guides, des signaux. Elles expriment ce qui ne nous convient pas, elles pointent là où ça fait mal, là où nos besoins ne sont pas assouvis et notre corps nous parle car elles sont traduites par des tensions (mal au dos, mal au ventre, migraine, gorge serrée,…).

Prendre conscience de ce mécanisme génial car il nous permet de mieux nous connaître (ce qui est la base pour ‘aller mieux’) et d’apprendre à accepter nos émotions, les accueillir (voir audio  faire gérer les émotions + voir Maxime site). N’oublions jamais que ce à quoi on résiste, persiste alors que le fait de lâcher, accepter permet de se défaire de ces mêmes émotions qui reviennent sans cesse… Les expériences de vie, les émotions continueront à s’exprimer tant qu’on ne les considérera pas. Nous sommes souvent étonnés de remarquer chez les autres (plus facile que chez soi) qu’ils répètent toujours les mêmes comportements…

Une fois qu’on acquiert ce mécanisme : je ressens une émotion, je la nomme, je la ressens dans mon corps (quelle partie de mon corps rouspète : dos, gorge, cœur, ventre, …) puis en me relaxant je l’accueille (voir l’audio), la vie devient de plus en plus belle.

Dans un second temps je peux me poser la question de la cause de cette réaction de colère, de tristesse ou d’énervement. C’est souvent une pensée, une supposition, un ressenti face à un comportement d’un tiers, parfois basée sur de fausses croyances … Pour travailler cela vous pouvez vous inspirer du travail de Katie Byron ; ‘The work’. Il existe de nombreux outils non chimiques et gratuits pour aider à gérer nos émotions : EFT, Fleurs de Bach, Relaxation, Shiatsu, … Mais le plus important est la connaissance de soi, nos émotions nous aident à nous connaître. Ecoutons-les !

Quelque soit l’émotion, quelque soit sa force, les antidépresseurs ne solutionneront jamais rien. Ils permettront juste de masquer les émotions, donc nous empêcherons de comprendre ce qui se passe vraiment et d’y remédier ! et un jour le couvercle explosera… ou bien nous terminerons notre vie sans jamais avoir été nous-même, juste un corps dont on a chimiquement manipuler le cerveau pour ne rien ressentir… C’est aberrant quand on y pense.

Des études ont prouvées que la prise d’antidépresseurs pouvait mener au suicide ce qui me semble assez logique. A force de bloquer des émotions qui veulent s’exprimer, donc ne pas les écouter, ne pas les prendre en compte, juste les étouffer… Le  jour où elles s’expriment, ça fait mal !!

Ne pas écouter nos émotions est également la cause de troubles physiques comme des maux de dos, les ulcères, des migraines mais également le cancer ou n’importe quelle autre maladie. A ce sujet, le Grand dictionnaire des maladies de Jacques Martel est fascinant (document PDF dans le Step 1 partie TIPS). Il relie chaque maladie  à un comportement, un mal être, une blessure, … Le Mal a dit, l’énergie est bloquée dans certains endroits de votre corps dû à un traumatisme, une blessure, une émotion et votre corps vous le dit puisque ce point est douloureux… A la place d’en chercher la cause, de l’écouter afin d’appliquer une médecine préventive on vous donnera un médicament pour ne pas sentir la douleur…

Vous savez qu’en Chine, vous payez le médecin que si vous êtes en bonne santé ! C’est assez logique !

En plus, l’hormone du stress, le cortisol diminuant nos défenses immunitaires revient à dire : ne pas prendre en compte ses émotions = tomber malade à court ou long terme !

Alors dites-moi, pourquoi nos chers médecins continuent à délivrer des tonnes de bétabloquants, antidépresseurs, anxiolytiques, … Déjà c’est ce que malheureusement on enseigne toujours en médecine traditionnelle : maladie = médicaments. La médecine occidentale est sous la coupe de l’industrie pharmaceutique. Je parlais du lobbying du tabac (voir article ) mais c’est tout aussi ahurissant pour le lobbying pharmaceutique (voir vidéo).

 

Je ne veux en aucun cas diminuer le mal être que chacun d’entre nous peut parfois vivre face aux souffrances de la vie mais je suis convaincue que les solutions sans chimie, naturelles sont bien plus efficaces.  N’hésitez pas à vous faire accompagner par un thérapeute, un coach pour quelques séances. Il est important de trouver une personne avec laquelle vous vous sentez en confiance et qui vous propose des outils thérapeutiques qui fonctionnent pour vous. N’oubliez pas que la relaxation, la méditation, le massage (soin de soi), les balades dans la nature, le sport sont déjà des clefs pour avancer dans la bonne direction.

Une fois de plus, prendre conscience du mécanisme est le 1er pas, il suffira de continuer le chemin. Si vous prenez ce genre de médicamentation, n’arrêtez pas d’un seul coup, cela pourrait être très mal vécu (preuve encore de la dangerosité de ces pilules !!). Renseignez vous et diminuez progressivement avec les conseils d’un médecin non subventionné par l’industrie pharmaceutique 🙂

Ces chimies nous coupent de notre être, de notre véritable SOI… Quel dommage !

A vous, à présent, de faire vos recherches et de vous prendre en main. Vous êtes maître de votre vie !

Claire

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.