maladie

Le mal a dit…

Cet article comprendra différentes pistes de réflexions sur la maladie, des outils, des expériences, des partages, des liens, que j’ai le cœur à vous partager,. C’est une caverne d’ali baba qui vous est offerte, les différentes portes sont ici :

.

MENU

Le Grand Dictionnaire des maladies

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel, est une bible sur les différentes origines des problèmes physiques en rapport avec nos pensées, nos émotions, nos comportements, … Lien vers un PDF Martel_Jacques

Ne pas écouter nos émotions est la cause de troubles physiques comme des maux de dos, les ulcères, des migraines mais également le cancer ou n’importe quelle autre maladie. Le Grand dictionnaire des maladies de Jacques Martel est fascinant. Il relie chaque maladie  à un comportement, un mal être, une blessure, … Le Mal a dit, l’énergie est bloquée dans certains endroits de votre corps dû à un traumatisme, une blessure, une émotion et votre corps vous le dit puisque ce point est douloureux… A la place d’en chercher la cause, de l’écouter afin d’appliquer une médecine préventive on vous donnera un médicament pour ne pas sentir la douleur… Et c’est là que la bât blesse, détruire les symptômes sans s’intéresser à la cause est un non sens.

Antidépresseurs… un couvercle sur nos émotions

Un article 100% Adit-i. Il n’engage que moi. Article écrit en 2018, beaucoup de lumière valide cette analyse depuis la plandémie du Covid.

Nos émotions existent parce qu’elles sont nécessaires ! Ce sont des guides, des signaux. Elles expriment ce qui ne nous convient pas, elles pointent là où ça fait mal, là où nos besoins ne sont pas assouvis et notre corps nous parle car elles sont traduites par des tensions (mal au dos, mal au ventre, migraine, gorge serrée,…). C’est une rencontre entre le corps et le mental.

Prendre conscience du rôle de nos émotions nous permet de mieux nous connaître (ce qui est la base pour ‘aller mieux’) et d’apprendre à accepter nos émotions, les accueillir (audio guidé). N’oublions jamais que ce à quoi on résiste, persiste alors que le fait de lâcher, accepter permet de se défaire de ces mêmes émotions qui reviennent sans cesse… Les expériences de vie, les émotions continueront à s’exprimer tant qu’on ne les considérera pas. Nous sommes souvent étonnés de remarquer chez les autres (plus facile que chez soi) qu’ils répètent toujours les mêmes comportements…

Une fois qu’on acquiert ce mécanisme : je ressens une émotion, je la nomme, je la ressens dans mon corps (quelle partie de mon corps rouspète : dos, gorge, cœur, ventre, …) puis en me relaxant je l’accueille, la vie devient de plus en plus douce. Cela parlera particulièrement aux personnes hypersensibles qui sont souvent submergées par leurs émotions.

Dans un second temps je peux me poser la question de la cause de cette réaction de colère, de tristesse ou d’énervement. C’est souvent une pensée, une supposition, un ressenti face à un comportement d’un tiers, parfois basée sur de fausses croyances … Pour travailler cela vous pouvez vous inspirer du travail de Katie Byron ; ‘The work’. Il existe de nombreux outils non chimiques et accessibles pour aider à gérer nos émotions : EFT, Fleurs de Bach, Relaxation, Shiatsu, Respiration, Méditation, Sport, Nature, … Mais le plus important est la connaissance de soi, nos émotions nous aident à nous connaître. Ecoutons-les !

Quelque soit l’émotion, quelque soit sa force, les antidépresseurs ne solutionneront jamais rien. Ils permettront juste de masquer les émotions, donc empêcheront de comprendre ce qui se passe vraiment et d’y remédier ! et un jour le couvercle explosera… ou bien nous terminerons notre vie sans jamais avoir été nous-même, juste un corps dont on a chimiquement manipuler le cerveau pour ne rien ressentir... C’est aberrant quand on y pense.

Des études ont prouvées que la prise d’antidépresseurs pouvait mener au suicide ce qui me semble assez logique. A force de bloquer des émotions qui veulent s’exprimer, donc ne pas les écouter, ne pas les prendre en compte, juste les étouffer… Le  jour où elles s’expriment, ça fait mal !!

Vous savez qu’en Chine, vous payez le médecin que si vous êtes en bonne santé ! C’est assez logique !

En plus, l’hormone du stress, le cortisol diminuant nos défenses immunitaires revient à dire : ne pas prendre en compte ses émotions = tomber malade à court ou long terme !

Alors dites-moi, pourquoi nos chers médecins continuent à délivrer des tonnes de bétabloquants, antidépresseurs, anxiolytiques, … Déjà c’est ce que malheureusement on enseigne toujours en médecine traditionnelle : maladie = médicaments. La médecine occidentale est sous la coupe de l’industrie pharmaceutique. Je parlais du lobbying du tabac (voir article ) mais c’est tout aussi ahurissant pour le lobbying pharmaceutique (voir vidéo).

Je ne veux en aucun cas diminuer le mal être que chacun d’entre nous peut parfois vivre face aux souffrances de la vie mais je suis convaincue que les solutions sans chimie, naturelles sont bien plus efficaces.  N’hésitez pas à vous faire accompagner par un thérapeute, un coach pour quelques séances. Il est important de trouver une personne avec laquelle vous vous sentez en confiance et qui vous propose des outils thérapeutiques qui fonctionnent pour vous. N’oubliez pas que la relaxation, la méditation, le massage (soin de soi), les balades dans la nature, le sport sont déjà des clefs pour avancer dans la bonne direction.

Une fois de plus, prendre conscience du mécanisme est le 1er pas, il suffira de continuer le chemin. Si vous prenez ce genre de médicamentation, n’arrêtez pas d’un seul coup, cela pourrait être très mal vécu (preuve encore de la dangerosité de ces pilules !!). Renseignez vous et diminuez progressivement avec les conseils d’un médecin non subventionné par l’industrie pharmaceutique 🙂

Ces chimies nous coupent de notre être, de notre véritable SOI… Quel dommage !

A vous, à présent, de faire vos recherches et de vous prendre en main. Vous êtes maître de votre vie !

Guéris-toi toi même

Cette suggestion peut choquer même révolter vu la place que notre médecine ‘classique’ occupe actuellement dans le monde mais essayons de prendre un peu de recul.

 Je tiens à préciser pour les personnes qui ne me connaissent pas que je ne suis pas médecin, ni scientifique, et que ce que je partage est  le fruit de mes expériences, mes lectures, mes recherches et n’engage que moi. Je considère que mes lecteurs sont des personnes responsables et ouvertes à sortir des sentiers battus et à élargir leurs horizons. Ne me croyez pas sur parole… expérimentez ♥

Loin de moi l’idée de nier l’utilité de la médecine allopathique (classique) même si je n’ai plus usé d’un médicament depuis de longues années. Elle peut sauver des vies surtout dans tout ce qui est ‘réparation’ mais comme vous l’aurez compris à la lecture de mes différents articles, je désire vraiment transmettre l’importance de revenir aux sources et de prendre conscience que Nous en accord avec la Nature avons tout en main pour nous guérir par nous-mêmes.

Déjà en préparant le terrain, en boostant notre système immunitaire, en respectant notre sommeil, en mangeant sainement, … Comme disait l’autre, le microbe c’est rien, le terrain c’est tout ! En apprenant à écouter notre corps, car la maladie est la conséquence d’un malaise, du déni de nos émotions, … Il est important de s’attaquer à la cause des symptômes et non à uniquement les diminuer pour ne pas dire les étouffer. C’est comme si une alerte incendie se mettait à sonner et qu’on l’éteignait sans se préoccuper du feu.

La nature est bien faite et notre corps est merveilleusement intelligent, il se suffit à lui-même. Visualisez une légère coupure à votre doigt, en quelques jours la peau s’est reconstruite par elle-même. Nous n’y prêtons pas attention mais c’est assez magique. Déchirez une feuille de papier, vous pourrez attendre longtemps… 😊 Si vous observez un arbre, il se soigne aussi par lui-même. Les animaux sauvages qui n’ont donc pas perdu leur instinct, ont les bons réflexes pour se soigner.

En tant qu’être humain ‘intelligent’ nous avons la possibilité de nous servir des plantes comme nos anciens qui savaient intuitivement quelles plantes ils devaient utiliser pour soigner leurs maux. Malheureusement, nous nous sommes de plus en plus éloignés de cette approche simple et saine qui heureusement reprend petit à petit sa place. Ma découverte sur les pouvoirs de l’argile m’a vraiment interpellée.  ARGILE

 Pour revenir à l’auto-guérison d’une blessure par exemple, je pense que tous nos organes, toutes nos cellules peuvent se soigner par elles-mêmes vu qu’elles se régénèrent à chaque instant. Le fait d’ingérer des ‘produits non naturels’ perturbe le corps qui du coup ne fait plus son travail. Je ne vous apprendrai rien en vous rappelant que la prise d’antibiotiques diminue les défenses naturelles du corps et empire la ‘maladie’ à long terme ce qui implique un surdosage excessif qui ne solutionne rien, bien au contraire. A nouveau, je n’ouvrirai pas le débat sur les antibiotiques, mais ce sont des prises de conscience importantes à prendre pour retrouver un équilibre physique. Nous vivons dans un monde où tout doit aller vite, et ne respectons absolument pas les besoins de notre corps, on ne l’écoute même plus. Si le corps a besoin de repos, il vous le dira et souvent dormir est le meilleur des remèdes. De même si vous n’avez pas faim, respectez ce jeûne demandé, votre corps a besoin de toute son énergie pour vous réparer et non pour digérer. Si vous avez de la fièvre, ne prenez pas une aspirine, la fièvre permet de brûler les virus, les infections, il n’y a pas lieu de s’inquiéter avant 3 jours (pour les enfants aussi !!). Si vous avez la diarrhée, c’est que votre corps doit éliminer du ‘mauvais’, la bloquer est un non sens.

En médecine chinoise, ils prennent en compte les horaires de la régénération de chaque organe. C’est à dire que vers 11 heures du soir, par exemple, votre foie se régénère, donc il est vraiment conseillé de ne pas manger trop tard afin que le foie ne soit plus en train de parfaire notre digestion et puisse se régénérer. Le jeûne permet à tous nos organes de se régénérer et donc de s’auto-guérir. En Russie et à Cuba et en Allemagne, il existe des cliniques de jeûnes pour soigner les maladies graves comme le cancer, le diabète, …

Alors bien sûr que je ne vous propose de pas de vous mettre à jeûner du jour au lendemain, de ne plus boire un verre d’alcool après 22 heures, mais soyons de bonne foi.: nous, occidentaux, nous passons notre vie à manger et à boire et cela veut dire que notre corps passe son temps à digérer alors qu’il a beaucoup d’autres choses à faire. Nous mangeons comme nous consommonsbeaucoup trop… pas en accord avec  nos besoins… avec des conséquences négatives dont nous n’avons même plus conscience.

Je ne reviendrai pas sur l’importance d’écouter et d’accueillir nos émotions qui se traduisent aussi par des maladies si on n’y prend pas garde Par contre, j’insisterai encore sur l’importance de nos pensées et des mots que l’on prononce. Notre inconscient qui est bien plus important que notre conscient (partie visible de l’iceberg), enregistre tout et les pensées négatives doublées des mots négatifs ont une influence sur notre état physique. Le positivisme aussi bien sûr !

 Le premier réflexe par rapport à un symptôme est de faire une pause et de se poser les bonnes questions : j’ai mal au ventre ! Ok, depuis quand j’ai mal ? J’ai mal où exactement, sans devoir nommer les organes mais ressentir, écouter la douleur et l’accepter (elle sera contente que l’on en prenne compte – ne riez pas, le corps parle !). Puis, que s’est-il passé juste avant cette douleur, qu’ai-je mangé ?, ai-je été contrarié ? Croyez-moi, rien que le fait de faire ce petit bilan, votre douleur aura déjà diminuée. Ensuite, je tire mes conclusions, si par exemple je viens de manger du poivron et que cela ne passe pas, ok le poivron ne me convient pas, idem après de la crème, du chocolat ou tout autre aliment. Prendre connaissance de ce qui me convient, ou pas, et bien sûr de garder à l’esprit que cela peut évoluer,, donc rester à l’écoute et laisser le corps nous guider dans le choix de nos aliments et surtout ne jamais se forcer à terminer votre assiette. Après ces conclusions, je peux adapter mon régime alimentaire ou mes réactions si le mal provient d’un comportement, d’une situation. Là aussi, je peux faire mon bilan et me poser les bonnes questions. Je peux aussi me renseigner et me tourner vers des tisanes qui calment ou qui aide à la digestion, qui désintoxique le foie, qui aide à la circulation du sang. Cela prendra plus de temps qu’un médicament mais cela sera sans effet secondaire et surtout on s’attaquera à la cause. Si le corps crie c’est parce que quelle que chose d’extérieur est rentré en lui et ne lui convient pas, que ce soit un aliment ou une situation qui a généré une énergie négative. Prendre le temps de chercher à la place de se ruer sur la première pilule qui passe.

Il y a aussi le côté victime, car on a besoin que l’on prenne soin de nous, où que l’on fasse attention à nous. Ce qui est tout à fait légitime mais apprenons à l’exprimer plutôt qu’à l’induire par une allergie, ou un mal de gorge. La peur est également très néfaste au processus de guérison. Nos pensées ont du pouvoir. Les personnes qui prendront le temps de faire le bilan mais resteront positives par rapport à la guérison, guériront alors que celles qui parleront de leurs bobos à longueur de journée sans essayer de chercher les causes risquent de passer beaucoup de temps dans les salles d’attente des médecins.

Ce ne sont pas des changements qui se font en 24 heures mais petit à petit on ré-apprend à prendre soin de nous en nous écoutant, nous alimentant correctement, en restant positif et pas dans le deni (non non tout va bien, c’est pas grave… ), ce qui est loin d’être une solution.

 Il est prouvé que toute maladie est liée à un dérèglement émotionnel présent ou passé. Ecoutez toutes ces expressions populaires : Il me pourri la vie, je l’ai à travers de la gorge, il me casse les pieds, il me gonfle, j’en ai le ventre retourné, il me casse les oreilles, cela crève les yeux et il ne voit rien, j’en ai des hauts le cœur, j’en ai plein le dos, j’en ai le souffle coupé, … Comme quoi, les situations que l’on vit et surtout l’attitude que l’on a face à ces différentes situations dérèglent notre corps.

Prendre la responsabilité de notre corps en se regardant dans la glace et en acceptant de faire ce petit bilan avant de courir à la pharmacie. Les différents points de vue sont tout à fait conciliables, rien n’est tout blanc ou noir donc apprenons à utiliser la conjonction ET plutôt que le OU. La seule exception sera pour les huiles essentielles qui ne s’utilisent pas à la légère et ne sont pas toujours tolérées en surplus de produits allopathiques. Renseignez-vous.

Je suis consciente que je m’adresse à des personnes qui sont réellement malades et doivent me trouver culottée de tenir de tels propos et penser que c’est facile à dire lorsque l’on est en bonne santé. Alors bien sûr que je ne remets pas en cause le traitement que vous suivez mais rien ne vous empêche de faire ce petit tour d’horizon expliqué ci-dessus et vous épargner, par exemple, la prise de quelques anti-douleurs. Qui sait ? En relevant les véritables causes, vous serez le premier étonné d’une guérison plus rapide.

Tenir compte que ce que l’on entend restera ancré dans le cerveau. Essayons de ne pas trop écouter les pronostics et garder à l’esprit que vous allez guérir et aller de mieux en mieux. Notre cerveau est comme un ordinateur donc si on le programme avec un sursis de 18 mois par exemple, il y a beaucoup de chance que ce soit le cas. Tout ce que je vous dis, je ne l’invente pas, c’est à présent expliqué et prouvé par les neurosciences mais vous avez pu vous rendre compte que je n’étais pas scientifique donc renseignez-vous, vous serez étonné de votre propre pouvoir d’amélioration de votre état physique par des techniques comme la visualisation, la relaxation/méditation, l’EFT, une alimentation adéquate, … La Foi en nos propres pouvoirs.

Les huiles essentielles sont également très efficaces et sans effets secondaires (en respectant les règles d’utilisation) car bien plus en accord avec la nature. Nous faisons partie de la nature, elle comprend toutes les solutions. Élargir nos champs de vision, ouvrir les portes des naturopathes, médecins énergétiques, …

 Je suis convaincue que plus nous irons vers la nature dans le sens large du terme, mieux nous nous porterons, mieux la terre se portera et tout cela rendra les hommes plus sereins, plus heureux et cela se répercutera sur le comportement des hommes. Nous irons vers un monde meilleur.

Je voulais vous partager une vidéo sur les pratiques d’un docteur en médecine belge qui pratique d’autres alternatives très prometteuses. Il parle du Coronavirus (c’est à la mode 😊) mais également d’autres maladies comme la sclérose en plaque, les cancers, … Malheureusement, cette vidéo a été censurée sur YouTube… Demandez vous pourquoi ? C’est hallucinant ! Je n’ai malheureusement pas retenu le nom de ce docteur. J’ai visionné cette vidéo en 2018.

JE CHOISIS DE GUÉRIR – FABIEN MALGRAN

Voici également un lien vers un livre qui recouvre bien le sujet.

Je fais confiance en la nature et l’homme, l’être humain fait partie de cette fabuleuse nature, il a tout en lui pour être en bonne santé et pour guérir !

Lien vers le site du livre

Ouverture vers une autre médecine

D’où vient la maladie ? Quelle est l’influence de nos pensées sur notre corps ?

Documentaire très intéressant avec différents points de vue sur la médecine ‘classique’ occidentale et les médecines ‘parallèles’, ‘énergétiques’. Un éclairage donné par différents intervenants :

  • Un docteur en médecine diplômé en cancérologie clinique
  • Un médecin holistique
  • Un guérisseur magnétiseur
  • Un artiste
  • Une guérisseuse médium

Il est hallucinant de se rendre compte à quel point l’approche énergétique est occultée en Occident et spécialement en Europe. Les holdings pharmaceutiques veillent… Il est notoire qu’en Asie, l’énergie fait partie prenante de la médecine ‘chinoise’ depuis toujours, Heureusement cela évolue de plus en plus, et dans certains hôpitaux américains, les médecins refusent d’opérer si il n’y a pas un thérapeute énergétique dans le bloc opératoire. Comme l’a démontré entre autres le Docteur Bach, la relation entre l’émotionnel et la maladie est évidente… Et les soins énergétiques ont un pouvoir immense sur la guérison… Toujours cette priorité donnée au mental, au matériel…

J’ai pensé qu’il était enrichissant d’avoir un aperçu plus large, objectif par la diversité des interlocuteurs.

VIDEO DOCUMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.